Projets 2005-2006

NOUVEAUX PROJETS FINANCÉS

Prise en charge par l’élève de ses apprentissages et réussite scolaire : l’évaluation d’une démarche et de ses effets.
Gravel Michel
Commission scolaire du Lac-St-Jean

Élaboration et évaluation d’une stratégie d’intervention visant à accroître l’estime de soi globale et académique des élèves des programmes d’intégration aux études collégiales.
Harvey Micheline
(Pilote Éric)
Cégep de Jonquière

Les programmes d’Accueil et d’Intégration aux études collégiales du Cégep de Jonquière accueillent une centaine de nouveaux inscrits chaque automne. Malgré un suivi personnalisé, le taux de réussite à la première session des élèves de ce programme est à la baisse depuis quelques années. Ce constat déjà très préoccupant suscite un intérêt encore plus marqué alors que la publication récente des Orientations ministérielles sur l’avenir de l’enseignement collégial québécois risque d’accroître le nombre d’étudiantes et d’étudiants inscrits dans ces programmes au cours des prochaines années (Gouvernement du Québec, 2005). Le projet proposé vise à élaborer et évaluer une nouvelle stratégie d’interventions permettant d’accroître l’estime de soi globale et académique des élèves des programmes d’intégration aux études collégiales. Grâce à une subvention obtenue en 2004-2005 auprès du CRRE, l’équipe enseignante et chercheure a amorcé le développement des outils méthodologiques nécessaires à la collecte de données. Elle se propose maintenant d’utiliser ces outils dans le but, d’une part, d’apprécier le niveau d’estime de soi et de lieu de contrôle de notre clientèle et, d’autre part, de cerner l’utilisation et l’appréciation du suivi et des interventions actuelles par les élèves. Enfin, la perception de l’efficacité des rencontres de tutorat par les intervenantes et intervenants sera examinée. L’aide financière obtenue permettra à l’équipe de mieux comprendre les variables influençant la réussite de cette clientèle particulière. Le tout est réalisé dans l’optique de développer des activités pédagogiques qui accroissent les taux de réussite et le développement de l’identité des élèves.

Une communauté de soutien pour la réussite des élèves dans un milieu à risque : l’éclairage apporté par un partenariat solidement établi entre deux Centres de Soir-Enfants et deux écoles primaires en milieu urbain.
Reid Micheline
(L’Hostie Monique)
École Antoine de St-Exupéry

Depuis quelques années (7 ans dans un cas, 5 ans dans l’autre), deux écoles primaires situées dans l’arrondissement de Chicoutimi travaillent en étroite collaboration avec deux Centres de Soir-Enfants implantés à proximité. De nombreux signes indiquent aux acteurs du terrain impliqués dans ces partenariats (principalement les coordonnatrices des Centres de Soir-Enfants et les directions d’école) qu’un tel type d’alliance favorise le rapprochement école/famille/communauté et procure de nombreux bénéfices aux élèves concernés. On note ainsi une présence et une implication accrues des parents au sein des centres de soir et dans les écoles. On remarque aussi des changements dans les perceptions, les attitudes et les comportements individuels tant du côté des parents que du côté des enseignants ainsi qu’au plan des relations entre ceux-ci et ceux-là. On observe une plus grande volonté de stabilisation chez les familles. On remarque un meilleur investissement des enfants dans les activités scolaires ainsi que l’émergence chez ces derniers d’un fort sentiment d’appartenance à l’école comme milieu de vie ainsi qu’une plus grande persévérance dans les tâches malgré les difficultés, etc. L’équipe de recherche veut réaliser une étude multicas afin de documenter, décrire et expliciter ces deux expériences signifiantes de partenariat école/communauté dans des milieux dit à risques ainsi que les bénéfices que procure une alliance du type de celle qui sera étudiée. Ce faisant, l’équipe entend mettre en valeur ces modèles vécus ÉCOLE MILIEU DE VIE de même que les connaissances qui en découlent.

Différencier sans exclure
Thomazet Serge
Université du Québec à Chicoutimi

Une équipe d’enseignantes de l’école Vanier (Chicoutimi) est engagée depuis plusieurs mois dans un projet d’amélioration de ses pratiques en ce qui a trait à la différenciation pédagogique. Elle s’est assurée le concours de professionnels reconnus dans ce domaine (Jacqueline Caron) et a maintenant clairement en vue la nécessité de mettre en œuvre des pratiques différenciatrices conformes aux principes actuels (MEQ, 2001). Les difficultés dans la mise en œuvre, ainsi que les régulations nécessaires en cours d’action ont amené cette équipe, en concertation avec plusieurs professeurs de l’UQAC, à un projet de recherche lui permettant de développer efficacement des pratiques plus différenciatrices fondées sur le capital de savoir-faire déjà présent dans l’équipe. Pour ce faire, Serge Thomazet, professeur à l’UQAC, a proposé d’utiliser un outil basé sur une technique de l’ergonomie cognitive. Ce dispositif, lui-même innovant, sera l’objet d’un travail de régulation et d’évaluation.

PROJETS EN CONTINUITÉ

Le développement de la métaémotion auprès d’élèves, d’enseignants en exercice et d’étudiants en formation à l’enseignement et son implication dans l’élaboration de stratégies pédagogiques et éducatives dans le contexte de la réforme en éducation.
Gauthier Ginette
(Doucet Manon)
Cégep de Chicoutimi

Les compétences en recherche documentaire, lecture et TIC chez les étudiants du collégial.
Pelletier Régis
(Saindon Jany)
Cégep de Chicoutimi

La formation initiale en enseignement des mathématiques au primaire revisitée par la philosophie pour les jeunes.
Roy Lise
(Gauthier Diane)
École Sacré-Coeur

Télécharger la liste complète des projets 2005-2006 en format PDF

Les commentaires sont fermés.