Projets 2004-2005

NOUVEAUX PROJETS FINANCÉS

Un modèle de soutien pédagogique intégré pour le secondaire 1 à la Polyvalente de Jonquière.
Bond Jacynthe, Polyvalente de Jonquière
(Ouellet Guy)

L’organisation d’un nouveau modèle de soutien pédagogique intégré pour le secondaire I vise l’implantation d’un modèle intégré des services de soutien pédagogique, orthopédagogique et global pour les élèves à risque et ayant des besoins particuliers lors de leur première année de secondaire. Il s’agit de mettre en place un service de soutien et d’encadrement pour répondre aux besoins particuliers des nouveaux arrivants, principalement en français et en mathématiques, tout en favorisant leur maintien en classe ordinaire. Ce service qui s’adresse aux élèves à risque impliquera des transformations de la façon d’agir de tous les membres de l’équipe de la première secondaire, cela incluant les intervenants des services complémentaires. Le projet vise l’évaluation des impacts de ce nouveau modèle sur l’apprentissage en français et en mathématiques, sur le développement de l’estime de soi des élèves en difficulté et des élèves à risque ainsi que l’évaluation de l’évolution des attitudes de collaboration chez les intervenants impliqués dans l’application du modèle.

Améliorer les habiletés sociales en plus de la mise en place d’un programme spécifique et reconnu pour contrer l’intimidation permet de diminuer significativement l’intimidation chez les élèves de niveau primaire.
Bouchard Sylvain, École Sacré-Cœur
(Bernier Sylvain)

Par ce projet, nous visons à mettre en place un programme de prévention de l’intimidation dans sept écoles primaires du secteur Dolbeau-Mistassini et Normandin à la Commission scolaire du Pays-des-Bleuets. Le programme de prévention de base que nous désirons utiliser est «L’intimidation c’est pas drôle… va en parler», programme préparé et adapté par l’Association Québécoise des Psychologues Scolaires (AQPS) en octobre dernier. Ce programme est conçu à partir des nombreuses études et recherches ayant débutées en Norvège à partir de 1982, entre autre dans la ville de Bergen et expérimentées entre 1983 et 1985 (Olweus, 1991, 1993,1994). Depuis, de nombreux travaux sont venus bonifier ce premier ouvrage et le rendre plus approprié pour les jeunes vivant de l’intimidation dans différents milieux culturels (Whitney, Rivers, Smith and Sharp, 1994, Melton et al., 1998). Les sept écoles de notre commission scolaire, déjà mentionnées plus haut, désirent ajouter à ce programme, déjà bien conçu, une série d’activités qui viseraient à développer des habiletés sociales spécifiques qui permettent de contrer l’intimidation entre les jeunes : la différence entre dénoncer une situation et rapporter pour nuire ; la coopération à l’intérieur de la classe ; des mots qui font du bien ; intégration VS rejet ; etc. Le programme de base «L’intimidation c’est pas drôle… ne reste pas seul(e), va en parler…» a déjà fait ses preuves, entre autres, dans plusieurs écoles de la Commission scolaire Val-des-Cerfs (M. Jacques, R. Gagné, S. Desgarie, 2003), mais nous sommes toutefois convaincus qu’en y ajoutant des activités de groupe visant à développer certaines habilités sociales particulières contrant l’intimidation et la violence, les effets d’un tel programme risquent d’être encore plus marqués et durables. Notre hypothèse de travail est donc : «Un programme de développement d’habiletés sociales spécifiques juxtaposé au programme pour contrer l’intimidation dans sept écoles primaires, sur une période de trois ans, permettra de voir le niveau des interactions intimidantes entre les jeunes de ces écoles diminué significativement».

Le développement de la métaémotion auprès d’adolescents de jeunes adultes et d’adultes et son implication dans l’élaboration des stratégies pédagogiques dans le contexte de la réforme en éducation.
Gauthier Ginette, Cégep de Chicoutimi
(Doucet Manon)

La présente étude s’inscrit dans un programme plus large de recherche visant à élaborer des stratégies mieux adaptées en matière de savoir-être afin de favoriser le développement intégral de l’enfant. Comme le savoir-être constitue une dimension fondamentale et essentielle aux apprentissages scolaires, il est essentiel d’élaborer un cadre conceptuel de référence afin d’appuyer les stratégies éducatives pertinentes qui en découleront. La problématique relative à la métaémotion (savoir-être) est un objet de préoccupations présent au sein de tous les ordres d’enseignement : de la maternelle à l’université. C’est la raison pour laquelle cette recherche sera réalisée auprès d’une population d’étudiants au niveau secondaire, collégial et universitaire. La méthodologie utilisée est à la fois quantitative et qualitative. Les connaissances générées permettront de mieux comprendre les mécanismes en cause dans l’émergence du savoir-être et ainsi de les rendre plus explicites dans l’élaboration des programmes d’interventions éducatives dans le contexte de la réforme majeure en éducation.

Les compétences de recherche documentaire, lecture et TIC chez les étudiants du collégial
Pelletier Régis, Cégep de Chicoutimi
(Saindon Jany)

Le projet vise à développer et à expérimenter avec des professeurs, des outils de vérification des connaissances de base des étudiants de première année collégiale en recherche documentaire, lecture et TIC. La clientèle étudiante ciblée proviendra de six programmes d’études dont deux programmes préuniversitaires et quatre programmes techniques. Le présent projet cherche, dans un premier temps, à développer des outils d’enquête et à effectuer un sondage, et, dans un deuxième temps, à vérifier l’influence des résultats sur le contenu des programmes d’études. En fait, la question visée par notre étude est la suivante : quel rôle peut jouer la connaissance plus précise des compétences des étudiants sur les contenus des programmes d’études ?

La formation initiale en enseignement des mathématiques au primaire revisitée par la philosophie pour les jeunes.
Roy Lise, École Sacré-Cœur
(Gauthier Diane)

Cette recherche vise le développement et l’application de nouvelles pratiques éducatives afin de répondre aux besoins de formation des futurs maîtres par la mise en pratique de stratégies pédagogiques significatives. Suite à une année d’expérimentation des principes de la philosophie pour les jeunes au sein de leur groupe classe (projet subventionné par le CRRE), un groupe de neuf enseignants se porte volontaire pour agir à titre d’agent multiplicateur auprès de stagiaires de la troisième année du baccalauréat en éducation au préscolaire et enseignement au primaire. L’élaboration de situations d’enseignement apprentissage des mathématiques, motivantes et efficientes pour les élèves, devraient s’inspirer du socioconstructivisme vygotskien, du pragmatisme deweyen et des apports de la psychologie cognitive afin de rencontrer les exigences de la réforme de l’éducation québécoise. L’approche de la philosophie de Lipman se révèle une pratique susceptible de satisfaire ces velléités théoriques et épistémologiques. En conséquence, le projet d’intégration de l’approche philosophique en mathématiques auprès des futurs enseignants du primaire devrait leur permettre de s’habiliter à la pratique de la médiation pédagogique. L’insistance actuelle sur le rôle de l’enseignant comme guide et soutien auprès de l’élève en situation d’apprentissage, amène des transformations dans les représentations des futurs maîtres à propos de leur action pédagogique. L’établissement d’un environnement d’apprentissage approprié implique l’utilisation d’un conflit sociocognitif dans la conception et la réalisation en classe de situations d’enseignement-apprentissage des mathématiques. La transformation de la classe en communauté interactive d’apprenants de même que la capacité à questionner et à développer la métacognition complètent les niveaux d’intervention des futurs maîtres en contexte de médiation pédagogique.

PROJETS EN CONTINUITÉ

La conscience phonologique et la rythmique.
Dessureault Michelle, École primaire Garnier et Bon-Pasteur
(Thériault Pascale)

Agir ensemble pour améliorer les pratiques d’intervention précoce à la maternelle en milieu urbain défavorisé.
Gagné Michel, C.S. des Rives-du-Saguenay
(L’Hostie Monique)

Quelques suggestions pouvant aider des entraîneurs à intervenir plus efficacement sur le plan physique, pédagogique, social et psychologique lors des activités parascolaires.
Morency Linda
(Bordeleau Claude)

SOUTIEN FINANCIER À L’ÉLABORATION DE PROJET

Réduire l’intimidation grâce aux « Ambassadeurs ».
Boulianne Judith, École secondaire des Chutes
(Adams Stéphanie)

Planification de l’évaluation d’une stratégie d’interventions visant à accroître l’estime de soi académique des élèves de programmes d’intégration aux études collégiales.
Harvey Micheline, Cégep de Jonquière
(Thivierge Josée)

L’intégration des intelligences multiples à l’intérieur de projets issus de la littératie pour l’enseignement de la lecture et de l’écriture en première année au primaire.
Roy Lise, Belzil Cathy, École primaire Sacré-Cœur
(Tremblay Nicole)

Télécharger la liste complète des projets 2004-2005 en format PDF

Les commentaires sont fermés.