Projets 2003-2004

NOUVEAUX PROJETS FINANCÉS

L’enseignement aux adolescents dysphasiques : Vers un modèle de concertation pluridisciplinaire.
Dufour Pierre, École secondaire de Kénogami (542-3571) C.S. De la Jonquière
(Poulin, J.R.)

Dans le système scolaire québécois, les enseignants du secondaire ont très peu d’outils à leur disposition pour les guider dans leur démarche d’adaptation de l’enseignement destiné aux élèves dysphasiques. Il est donc essentiel de développer de tels outils. Les objectifs de ce projet sont de concevoir et éprouver un modèle de concertation entre les membres de l’équipe pluridisciplinaire de l’école secondaire visant à optimiser la qualité de l’intervention pédagogique auprès de l’adolescent dysphasique, de développer un recueil de stratégies d’enseignement qui favorisent la réussite scolaire et le développement de l’adolescent dysphasique, d’assurer une diffusion efficace du modèle de concertation et de stratégies d’enseignement et enfin de favoriser le développement professionnel des intervenants qui accompagnent l’élève dysphasique. Ce projet de recherche-action de type technique se déroule dans trois écoles secondaires. Les équipes pluridisciplinaires (une par école), conçoivent et éprouvent des stratégies d’enseignement adaptées aux besoins d’élèves dysphasiques. Une fois par mois, il y a rencontre de l’équipe pluridisciplinaire de l’école. Chaque enseignant qui en fait partie présente un problème de nature pédagogique auquel il est confronté. L’équipe analyse la situation problématique et définit clairement le problème à résoudre. Il y a mise en commun des éléments de solution proposés par les différents intervenants. Les stratégies et moyens pédagogiques à être appliqués en classe par l’enseignant sont déterminés par consensus. Suivant leur mise en application, l’équipe évalue leur pertinence et propose au besoin des ajustements. Des données sont recueillies afin de mesurer les impacts progressifs du modèle de concertation et des stratégies pédagogiques sur le développement professionnel des intervenants ainsi que sur le développement et les apprentissages des élèves. Les données qualitatives font l’objet d’analyses de contenu et les quantitatives de diverses comparaisons statistiques de type non-paramétrique.

Agir ensemble pour améliorer les pratiques d’intervention précoce à la maternelle en milieu défavorisé.
Gagné Michel, École Saint-Joseph (544-3307, poste 228) C.S. Des-Rives-du-Saguenay
(L’Hostie, M.)

La présente recherche s’inscrit dans l’ensemble des travaux sur les programmes compensatoires en milieu défavorisé. Dans le contexte de l’ouverture de deux classes maternelles quatre ans en milieu urbain défavorisé par la Commission scolaire des Rives-du-Saguenay, la volonté de tout mettre en œuvre pour la réussite des enfants amène les responsables du projet à s’engager dans la recherche. Afin de créer autour de l’enfant une véritable communauté de soutien, les intervenants sont appelés à se concerter pour harmoniser leurs interventions. L’équipe veut aussi concevoir et expérimenter des stratégies pour mieux soutenir les mères dans leur tâche d’accompagnement scolaire de leurs enfants. On se situe ainsi dans un modèle écologique d’intervention où le rôle de chacun des acteurs est pris en compte de même que la concertation entre les différents niveaux d’action. L’équipe s’engage dans une recherche action-formation dans laquelle on associe le codéveloppement professionnel et le changement assisté. Une communauté de recherche est créée pour travailler à l’analyse des pratiques par la discussion, les échanges et la réflexion, mais aussi à la lumière de la littérature scientifique. L’équipe espère ainsi rentabiliser les efforts de la commission scolaire pour la réussite des enfants de même qu’apporter de nouvelles données scientifiques sur l’intervention précoce.

Impact de l’éveil aux langues sur la discrimination auditive et sur la motivation à apprendre une langue seconde chez des élèves d’un milieu homogène unilingue.
Gagnon Raymonde, École Le Roseau (543-2213) C.S. des Rives-du-Saguenay
(French, L.)

Le projet consiste en l’application d’un cursus d’éveil aux langues d’une durée de trois années, du préscolaire jusqu’à la fin du 1er cycle du primaire. Il vise à mesurer les effets de cette approche sur la discrimination auditive (conscience phonologique, reconnaissance, différenciation et mémoire des sons) et sur la motivation des élèves des groupes expérimentaux à apprendre une langue seconde à la fin de la 2e année.

L’école en mouvement pour suivre le chemin du respect.
Lévesque Gaétane, École Saint-Cœur-de-Marie (698-5120) C.S. des Rives-du-Saguenay
(Bordeleau, C.)

Le but de ce projet de recherche est de diminuer les comportements violents dans la cour de l’école en augmentant la pratique de l’activité physique et en développant une valeur importante du projet éducatif, soit le respect. Il fait partie d’un programme de recherche portant sur des élèves en difficulté de comportement intitulé Drainage d’énergie négative par l’activité physique (Morency et Bordeleau, 1993). Ce projet se déroulera auprès de deux écoles préscolaires-primaires de la Commission scolaire des Rives-du-Saguenay. Dans ce contexte, le premier objectif de ce projet sera d’analyser et d’évaluer l’expérimentation de l’année précédente ainsi que les retombées qui lui sont associées par les acteurs de ce programme. Cette évaluation permettra d’orienter de façon plus précise le programme de la deuxième année et d’y instaurer de nouveaux éléments afin de faciliter l’attente du but du programme. Le deuxième objectif est de restructurer le programme d’activités sportives selon les besoins déterminés lors de l’évaluation et de l’expérimenter pour une deuxième année. Afin de respecter la participation active de tous les intervenants du milieu, nous proposons une recherche-action afin de faciliter le changement qualitatif de ce programme et d’en assurer la rigueur par une approche systémique. Des entrevues, un journal de bord et des rencontres études de cas permettront de présenter les résultats sous forme d’études de cas.

Quelques suggestions pouvant aider des entraîneurs à intervenir plus efficacement sur le plan physique, pédagogique, social et psychologique lors des activités parascolaires.
Morency Linda, C.S. des Rives-du-Saguenay, C.S. De la Jonquière
(Bordeleau, C.)

Actuellement dans notre société, il existe un phénomène dont on parle de plus en plus, soit un mode de vie de plus en plus sédentaire chez nos jeunes, amenant ainsi tous les problèmes de santé qui s’y rattachent. Il n’existe pas de recette miracle : les jeunes enfants et adolescents doivent être actifs physiquement ! Cependant, si on constate régulièrement le décrochage scolaire, il en va de même dans les activités sportives parascolaires où on assiste trop souvent à un décrochage sportif. Ce décrochage est, selon nous, souvent occasionné par les difficultés rencontrées par les éducateurs physiques/entraîneurs à combler les besoins de performance ou autres des jeunes. Ce projet propose d’offrir aux éducateurs physiques/entraîneurs, dans le cadre d’une formation continue, un programme sur mesure répondant à des besoins spécifiques. Également, ils auront l’opportunité d’avoir accès à un site Web construit en fonction de leurs problématiques reliées à certaines difficultés touchant les dimensions physique, pédagogique, psychologique et sociale de l’entraînement.

Prise en charge par l’enseignant de ses apprentissages : l’évaluation d’une démarche et de ses effets.
Ouellet Nancy, École Saint-Pierre (669-6109) C.S. du Lac-Saint-Jean
(Gravel, M.)

De plus en plus, les acteurs du monde de l’éducation, quel que soit l’ordre d’enseignement, sont incités à modifier leurs pratiques afin de devenir encore plus efficaces au sein de leur organisation. Le projet vise l’apprentissage et le développement des compétences des enseignants à partir de trois pôles majeurs : l’innovation, le développement et l’amélioration continue à partir d’une démarche cohérente et structurée. Cette démarche s’articule dans un projet de recherche de nature développementale et collaborative dont la thématique s’inscrit dans une dynamique favorisant une réelle prise en charge de ses apprentissages par l’enseignant. Cela présuppose une recherche du sens des apprentissages et des gestes posés dans l’action. «L’acte de prise en charge s’appuie sur une conception de l’apprentissage reposant sur les bases d’un savoir construit, du développement par la construction et la production contextualisées, de situations d’apprentissage actives, d’une multitude de savoirs, de liens et de compétences ainsi que de manifestations en relation avec les projets, la stimulation et le réel, (Gravel, 2002)». Elle favorise l’utilisation d’une approche d’évaluation que l’ont peut qualifier d’authentique dans le sens où elle se colle à la pratique quotidienne et s’apprécie par des critères de maîtrise. Le plan d’apprentissage personnalisé se veut une innovation dans le domaine du développement des compétences puisqu’il met l’accent sur le processus d’apprentissage et la pratique réflexive, la production de sens.

Analyse de l’impact de l’intégration de l’approche philosophique en mathématiques sur les pratiques pédagogiques d’enseignants du primaire et du secondaire et sur les résultats scolaires de leurs élèves.
Roy Lise, École Sacré-Cœur (542-4555) C.S. De La Jonquière
(Gauthier, D.)

Ce projet de recherche action réunissant deux chercheures universitaires et sept enseignants du primaire et du secondaire de cinq écoles différentes, est né des besoins de formation et de développement pédagogique réciproques. En effet, la mise en place de situations d’enseignement-apprentissage mathématiques motivantes et efficientes pour les élèves, ont avantage à s’inspirer du socioconstructivisme piagétien pour rencontrer les exigences de la réforme de l’éducation québécoise. L’approche de la philosophie pour enfants de Lipman se révèle une pratique susceptible de satisfaire ces velléités théoriques et épistémologiques. C’est pourquoi le projet d’intégration de l’approche philosophique en mathématiques auprès de quelques centaines d’élèves du primaire et du secondaire va permettre d’évaluer les moyens favorisant une meilleure réussite mathématique par la mise en pratique d’une communauté de chercheurs axée sur la pensée réflexive, argumentative et rationnelle.

PROJETS EN CONTINUITÉ

Transformation des pratiques de parents et de l’orthopédagogue dans le développement de la littéracie et des perceptions de soi d’enfants entre 5 à 8 ans.
Hallé Roger, École Jean-Fortin (673-6411) C.S. des Rives-du-Saguenay
(Deslauriers, L.)

Développement de la conscience phonologique par la rythmique.
Dessureault Michèle, École Ascension (347-4694) C.S. du Lac-Saint-Jean
(Thériault, P.)

La bouTIC aux compétences : (vers un modèle d’accompagnement de la transformation des pratiques éducatives).
Jenkins Sandra, École Saint-Joseph ( 544-3307 poste 239) C.S. Des Rives-du-Saguenay
(Boucher, L-P.)

Développement d’un modèle pédagogique pour l’animation de la causerie en classe maternelle.
Potvin Marcelle, École Saint-Joseph (697-7943) C.S. des Rives-du-Saguenay
(Doyon, D.)

Télécharger la liste complète des projets 2003-2004 en format PDF

Les commentaires sont fermés.