Partenariat École, Famille Et Communauté (PÉFEC)

La Commission scolaire des Rives-du-Saguenay (CSRS) souhaitait que ses écoles améliorent leurs pratiques de collaboration école-famille. Elle croyait que les pratiques dites « traditionnelles » avaient démontré leurs limites et qu’il était temps de faire mieux et d’améliorer ses actions auprès des parents. Pour engager ses écoles dans un changement de pratiques de collaboration école-famille, une équipe de recherche et d’intervention composée d’acteurs des milieux scolaire, universitaire et communautaire (MELS, CRÉPAS, CSRS, UQAC) s’est impliquée dans la planification et l’animation d’activités de formation. Ces activités de formation ont été offertes à huit écoles primaires dont quatre accueillant une forte proportion d’élèves issus des milieux défavorisés. Chaque équipe école était composée du directeur, d’enseignants, de professionnels, de parents, d’agents communautaires et d’un conseiller pédagogique responsable d’assurer un accompagnement soutenu et individualisé à l’équipe école entre les activités de formation. Le projet PÉFEC a donc permis aux écoles de faire un  bilan de ses actions, de planifier le changement, d’avoir un regard critique sur celui-ci et de questionner les parents. Les écoles ont donc modifié leurs actions conformément aux quatre volets du guide d’utilisation Rapprocher les familles et l’école primaire (MELS, 2004) : 1) diversifier et faciliter la communication entre les parents et l’école; 2) faciliter l’exercice du rôle parental; 3) encourager la participation des parents et 4) collaborer plus étroitement avec la communauté pour répondre aux besoins des familles et des jeunes. Enfin, la démarche concertée de PÉFEC a permis de rédiger un répertoire des différentes activités de collaboration mises en place dans l’ensemble des écoles primaires de la CSRS.

Ce projet de recherche a obtenu l’appui financier du Programme de soutien à la formation continue du personnel scolaire du MELS (2009-13).

Chercheuses responsables: Catherine Dumoulin et Pascale Thériault, UQAC

Les commentaires sont fermés.