À propos

LA VOCATION DU CRRE

Le Consortium consiste en une structure souple regroupant des partenaires majeurs (organismes publics ou privés) qui partagent des objectifs de recherche communs.

Depuis sa création en 1998, le Consortium se consacre au développement d’une culture de recherche dans l’ensemble des milieux éducatifs, dans le but de favoriser l’amélioration des pratiques aux divers ordres d’enseignement.

LES PRINCIPAUX OBJECTIFS DU CRRE

Le Consortium a pour but général de contribuer, par le biais de la recherche, à l’amélioration de l’éducation en région à tous les ordres d’enseignement. Plus spécifiquement, les buts du Consortium sont :

de consolider le développement de la recherche en éducation afin :

  • qu’elle soit moins morcelée et moins isolée ;
  • qu’elle soit mieux soutenue et qu’elle soit mise en valeur ;
  • qu’elle ait davantage de retombées sur les pratiques éducatives ;

d’établir et d’alimenter une véritable culture du type «Recherche et développement » dans le milieu de l’éducation afin :

  • d’évaluer régulièrement les pratiques pour les ajuster ou les transformer ;
  • de développer des modèles qui tiennent compte des changements actuels en matière d’éducation.

L’APPORT DU CRRE AU DÉVELOPPEMENT DES PROJETS DE RECHERCHE

Le Consortium peut contribuer de différentes manières à l’implantation d’une culture de Recherche et développement et à la réalisation de projets de recherche.

1. L’aide à la formulation d’un projet ou à la constitution d’équipes de recherche

Il arrive que des groupes d’intervenants soient préoccupés par un problème lié à leur pratique éducative ou aux personnes auprès desquelles ils oeuvrent, ou qu’ils désirent comprendre davantage ou résoudre une situation problématique, ou encore qu’ils souhaitent s’adonner à une démarche de recherche pour atteindre leurs buts.

Dans ces cas, le Consortium peut leur fournir des informations, ou mettre les intervenants en relation avec des ressources qualifiées pour les accompagner dans la mise sur pied d’un projet de recherche. Le Consortium peut aussi formuler quelques suggestions sur les conditions minimales de réalisation du projet et sur la constitution d’une équipe de recherche.

2. Le soutien méthodologique lors de la réalisation d’un projet

Le Consortium peut, par l’intermédiaire de diverses ressources (ex. : la direction du CRRE et les superviseurs pédagogiques), accompagner sur le plan méthodologique une équipe ou un groupe de recherche durant la réalisation du projet. L’objectif n’est aucunement de se substituer à l’équipe ni de freiner son autonomie ; il consiste plutôt dans la possibilité de confronter certains points de la démarche ou encore de combler quelques manques particuliers en matière d’expertise ou d’ordre instrumental, par exemple.

3. Le soutien financier

Le Consortium peut, à la suite de l’évaluation d’une demande, accorder un soutien financier pour la réalisation d’un projet de recherche. Des règles et critères doivent toutefois être respectés pour qu’un tel soutien soit accordé. Outre les informations sur le formulaire, il est à noter que vous aurez à demander aux commissions scolaires et aux collèges une contribution financière pour les frais de dégagement.

Le formulaire de demande de soutien financier ainsi qu’une liste des critères pris en considération lors de l’évaluation des demandes sont disponibles sur le site du CRRE (www.uqac.ca/crre). Il est aussi possible de s’adresser au secrétariat du CRRE pour obtenir ces documents ou la liste des thèmes de recherche qui ont été retenus par le Consortium.

Un financement est accessible jusqu’à deux ans après la fin de son octroi, après quoi le solde pourra être rapatrié sans préavis pour être redistribué auprès d’autres équipes.

4. L’aide à la formulation ou à l’acheminement d’une demande de subvention auprès d’organismes externes

Le Consortium encourage la recherche en partenariat. Il peut s’associer à toute démarche visant l’obtention de subventions auprès d’organismes externes tels que le Fonds québécois de recherche sur la société et la culture (FQRSC), le Conseil de recherche en sciences humaines (CRSH) ou autres organisations.

Vous pouvez vous informer auprès de la direction du CRRE (545-5011 poste 2678).

5. La diffusion et le transfert des connaissances

Le Consortium est d’avis que les recherches réalisées en éducation doivent avoir le plus de retombées possible. Dans cette perspective, il peut contribuer, notamment, à la diffusion des résultats et le partage.

Pour obtenir ce type de soutien, vous pouvez consulter les responsables du CRRE.

6. Le regroupement des personnes concernées par la recherche en éducation

Le Consortium favorise par divers moyens les interactions entre les intervenants qui sont les chercheurs, les assistants de recherche et les praticiens intéressés par la recherche en éducation.

Afin de soutenir la synergie entre ces personnes, le CRRE mise sur l’organisation de rencontres ou d’activités scientifiques telles que des journées thématiques, des colloques ou des conférences.

LES TYPES DE TRAVAUX APPUYÉS PAR LE CRRE

Le Consortium favorise la réalisation de travaux axés principalement sur :

- la compréhension d’un phénomène ou d’un problème relatif à l’éducation ;

- le développement d’outils ou de matériel de formation ;

- la résolution de problèmes découlant de la transformation d’une pratique éducative.

À cette fin, les travaux relèvent habituellement d’une approche de recherche dite « collaborative », où la participation de tous les intervenants concernés est nécessaire. En fait, l’engagement continu des praticiens et des chercheurs permet la réalisation conjointe de la recherche, du début à la fin.

Finalement, le Consortium encourage les travaux pluridisciplinaires et les recherches dont les problématiques se retrouvent à divers ordres d’enseignement.

LA RECHERCHE COLLABORATIVE

La recherche collaborative s’inscrit dans le cadre de la formation continue en offrant aux enseignants une occasion privilégiée de réfléchir sur leur pratique enseignante, de l’améliorer et de se mobiliser autour des problèmes inhérents à l’école actuelle.

En outre, elle favorise le travail conjoint entre les enseignants, de même que le rapprochement entre les chercheurs universitaires et les praticiens de l’éducation.

La recherche collaborative vise à la fois la production de connaissances scientifiques et le développement professionnel des praticiens. La formation et la recherche constituent donc le fondement de la recherche collaborative.

En fait, l’idée consiste à faire de la recherche avec plutôt que sur l’enseignant. Ainsi, l’activité prend la forme de rencontres régulières entre chercheurs et praticiens dans le but de combler le fossé entre la théorie et la pratique.

Les commentaires sont fermés.