Projets 2009-2010

NOUVEAUX PROJETS FINANCÉS

Évaluation des retombées d’un stage à l’étranger sur l’estime de soi, la persévérance scolaire et les orientations professionnelles des élèves inscrits au Centre Laure-Conan.
Ève Pouliot
Carolyn Dufresne
Centre Laure-Conan

Les retombées des stages internationaux sont reconnues dans plusieurs études, qui soulignent les effets positifs de cette expérience chez les étudiants et ce, tant au plan personnel que professionnel. La pertinence des stages internationaux a toutefois été peu étudiée comme stratégie éducative favorisant la persévérance scolaire des adultes qui décident de faire un retour aux études. Ce projet de recherche a donc pour but principal d’évaluer le processus et les impacts d’un programme de stage à l’étranger sur la vie personnelle (estime de soi), la poursuite des études ainsi que les orientations professionnelles chez les élèves qui désirent poursuivre leurs études et qui fréquentent un centre de formation pour adultes. Il s’inscrit dans une approche centrée sur les forces, qui offre un cadre d’analyse permettant de cerner comment les élèves construisent des solutions aux défis posés par l’expérience d’un stage international, tout en mettant en relief l’ensemble des forces individuelles, relationnelles et environnementales sur lesquelles ils peuvent miser tout au long de leur expérience. Pour ce faire, une méthodologie qualitative permettra de recueillir le point de vue de deux groupes de participants différents, soit : 1) des élèves/stagiaires et des accompagnateurs, qui ont effectué un stage au printemps 2008 ou au printemps 2009 ; et 2) des élèves et des accompagnateurs d’un stage qui se déroulera au printemps 2010.  Pour ce deuxième groupe de participants, quatre entrevues semi-dirigées différentes auront lieu : 1) au moment de l’inscription au stage ; 2) à la fin de la période de préparation pré-stage ; 3) après un mois suivant leur retour de stage ; et finalement, 4) quatre mois après le retour du stage. L’analyse du contenu de ces entrevues et du journal de bord des accompagnateurs permettra d’identifier les retombées positives et les limites d’une telle initiative afin de bonifier le programme de stage international proposé par le Centre Laure-Conan.

Parcours de vie et parcours scolaire des jeunes de moins de 18 ans fréquentant un centre d’éducation des adultes.
Danielle Maltais
Anne Savard
Commission scolaire des Rives-du-Saguenay

Aujourd’hui, il y a de plus en plus de jeunes garçons et filles âgés de 16 à 18 ans qui fréquentent les centres d’éducation des adultes (CEA). Le fait que de plus en plus d’adolescents raccrochent dans ce type d’établissement comprenant une majorité d’adultes soulève des interrogations sur les conditions du retour aux études de ce type d’apprenants. Afin de mieux comprendre cette réalité sociale, cette étude vise quatre objectifs : 1) documenter le parcours de vie et les caractéristiques personnelles, familiales et sociales des jeunes âgés de 16 à 18 ans qui fréquentent sur une base régulière un CEA afin de poursuivre leurs études ; 2) dresser le parcours scolaire, les difficultés et les embûches personnelles, familiales et sociales rencontrées par ces personnes tout au long de leurs études ; 3) identifier les motifs qui poussent les répondants à poursuivre leurs études secondaires dans un CEA ainsi que les éléments qui facilitent ou qui nuisent à la poursuite des études ; 4) recueillir leur point de vue sur leurs perspectives d’avenir ainsi que sur les moyens à mettre en place, dans les écoles régulières et dans les CEA, pour prévenir le décrochage scolaire. Pour l’atteinte de ces objectifs, une étude mixte sera réalisée où seront mises à profit différentes stratégies de recherche : entrevues semi-dirigées auprès de 32 jeunes, passation d’un questionnaire auto-administré à tous les élèves âgés de 16 à 18 ans inscrits au Centre Laure-Conan et la tenue de quatre rencontres de groupe. Pour l’analyse qualitative des données (entrevues semi-dirigées et entrevues de groupe) le contenu des entrevues individuelles sera codifié par une seule personne, à l’aide du logiciel N’Vivo. Un va-et-vient d’interactions entre cette dernière et les cosignataires de cette étude permettra de valider progressivement le regroupement des données en catégories intermédiaires de réponse et les généralisations descriptives préliminaires. Pour l’analyse quantitative des données (questionnaire auto-administré), les qualités psychométriques des instruments de mesure seront vérifiées à l’aide d’analyses factorielles et de coefficients de cohérence interne (alpha de Cronbach ou K_R20). Afin de dresser le portrait de la réalité des répondants, des analyses bivariées et multivariées seront réalisées, notamment en fonction du sexe, de l’âge et du milieu de vie des répondants. Dans les analyses bivariées, les tests du x2 (Pearson et tendance) et de Fisher seront utilisés pour les variables en catégories, le test t de Student ou l’analyse de variance pour les variables quantitatives.

Accueil au collégial d’une première cohorte d’étudiants issus du renouveau pédagogique.
Monique L’Hostie
Cathy Gauthier
Cégep de Chicoutimi

La formation pratique des futurs enseignants : les cas de la formation à l’enseignement professionnel.
Ahmed Zourhlal
UQAC

La formation pratique à l’enseignement en formation professionnelle, dans sa formule actuelle, est relativement récente. Ce n’est que depuis cinq ans, conformément aux orientations du MELS de 2001 qu’ont été implantés les nouveaux programmes de baccalauréat en enseignement professionnel (BEP) dans les universités québécoises. Cette formation en milieu de pratique de la formation professionnelle présente, cependant, des spécificités qui la différencient de la formation pratique des autres programmes. Or, à notre connaissance, rares sont les recherches qui ont étudié plus spécifiquement les pratiques d’encadrement des stagiaires destinés à l’enseignement professionnel. Notre recherche entend donc contribuer au développement de ce champ, ainsi qu’au développement professionnel des enseignants associés impliqués dans ces pratiques, et ce, en dressant un portrait des pratiques d’encadrement des stagiaires du BEP à travers l’étude de quelques cas de triades, dans le but d’identifier les types de relation, approches et modèles d’accompagnement et de supervision qui fondent ces pratiques.

Pratiques critiques et rapports aux savoirs d’élèves et d’enseignants du primaire en éducation relative à l’environnement.
Mathieu Gagnon
Serge Tremblay
Commission scolaire des Rives-du-Saguenay (École Le Roseau)

L’objectif principal de cette recherche est de développer des outils ainsi qu’une expertise enseignante sur le développement de la pensée critique des élèves de troisième cycle du primaire dans le cadre d’un projet d’éducation relative à l’environnement (ERE). En ce sens, les enseignants seront invités à élaborer et à expérimenter des SAÉ en classe, à porter un regard réflexif sur celles-ci de même qu’à examiner leurs liens avec le développement de la pensée critique et l’ERE. Dans le cadre de cette étude, les axes de la pensée critique et de l’ERE seront analysés sous l’angle des rapports aux savoirs des enseignants et des élèves, puisqu’il apparaît que ces rapports pourraient être intimement reliés au type de pensée critique manifesté (Daniel, 2005 ; Gagnon, 2008 ; Kuhn, 1999) ainsi qu’aux manières dont les enseignants conçoivent des SAÉ (Lebrun et Lenoir, 2001). Bien plus, il semble que l’ERE, compte tenu des types d’enjeux impliqués (notamment éthiques), représente un espace favorisant l’exercice de la pensée critique (Gagnon, 2008). Or, à ce jour, il n’existe que très peu d’études structurées autour des liens entre pensée critique, rapports aux savoirs et ERE, particulièrement à l’ordre de l’enseignement primaire. La présente recherche permettra de clarifier les possibles relations entre les rapports aux savoirs et la pensée critique des enseignants et des élèves du primaire en ERE, ainsi que de préciser les principes pédagogiques se rattachant à chacun de ces volets.

Intégrer la dimension affective dans la formation (Techniques de services de garde).
Denise Doyon
Suzanne Gravel
Cégep de Jonquière

Cette recherche qualitative vise à approfondir la problématique de la relation pédagogique située dans une approche globale de la personne où il est essentiel de considérer la dimension affective pour favoriser l’apprentissage. Elle permettra de définir les savoirs professionnels impliqués dans cet aspect du travail en vue d’améliorer la qualité du programme de formation en Techniques d’éducation à l’enfance. Elle consiste à élaborer et à expérimenter un programme de formation axé sur la pratique réflexive. Pour ce faire, quatre communautés de pratique seront formées : une première sera composée de neuf enseignants du cégep qui travaillent au niveau de la formation et les trois autres seront constituées de 27 praticiennes agissant comme éducatrices auprès des enfants dans les CPE et en milieu scolaire.

PROJETS EN CONTINUITÉ

Le sens des études supérieures dans le projet de vie des étudiants Innus inscrits en première année du collégial.
Roberto Gauthier
Jacques Delagrave
Cégep de Sept-Îles

L’intervention sur les habiletés sociales à l’école primaire. Étude de l’appropriation d’un outil par des psychoéducatrices et par des enseignants en milieu ordinaire.
Manon Doucet
Catherine Gagné
Commission scolaire des Rives-du-Saguenay

La formation d’un stagiaire en milieu scolaire : les modèles d’action favorisés par les enseignants associés.
Monique L’Hostie
Dominic Bouchard
Commission scolaire des Rives-du-Saguenay (École Horizon)

Télécharger la liste complète des projets 2009-2010 en format PDF

Les commentaires sont fermés.