Projets 2008-2009

NOUVEAUX PROJETS FINANCÉS

Le sens des études supérieures dans le projet de vie des étudiants Innus inscrits en première année du collégial.
Cégep de Sept-Iles

Notre recherche portera sur le sens des études supérieures dans le projet de vie des étudiants Innus inscrits en première année du collégial. Elle se déroulera en accompagnement du programme d’aide à la réussite pour les étudiants Innus s’inscrivant au Cégep de Sept-Iles, lequel doit entrer en opération dès l’automne 2008. Ce plan vise notamment à soutenir l’intégration sociale et culturelle des nouveaux étudiants autochtones à l’environnement pédagogique et administratif du niveau collégial. Or, pour que ce plan s’étalonne de façon efficace, il est essentiel de mieux connaître la représentation que se font les étudiants autochtones des études collégiales, du rôle qu’ils leurs accordent dans leur projet professionnel et de vie, et des responsabilités qu’ils sont prêts à prendre pour réussir. Nous chercherons notamment à comprendre les significations que le jeune Amérindien anticipe puis déduit de son expérience collégiale (réticences, motivation, difficultés, contraintes, succès, joies), à connaître le lien qu’il établit entre le passage au cégep et son projet de vie future, et à connaître le type de relations qu’il élabore avec les personnes impliquées directement ou indirectement dans son expérience scolaire au collégial. Sur le plan théorique, l’étude de l’expérience scolaire, par l’entrée du rapport au savoir et à l’école, nous semble une approche adéquate et pertinente pour étudier de façon compréhensive le phénomène des difficultés de persévérance scolaire au collégial chez les autochtones. L’instrumentation de la recherche s’inscrira sur le plan méthodologique dans la tradition des études ethno-biographiques. Concrètement, nous comptons utiliser l’entrevue individuelle, le texte expressif et l’entrevue de groupe. L’outil central de la recherche sera  l’entrevue individuelle, à l’aide de laquelle nous tenterons de susciter des récits de vie et de pratiques scolaires aussi complets que possible. La démarche d’analyse des données devrait respecter l’ascendance qualitative de l’instrumentation générale, se situant dans le créneau de l’analyse compréhensive, plus précisément dans le sillon qualitatif de l’analyse thématique en continue (Paillé et Mucchielli, 2003).

Collaborer entre enseignants dans un travail d’équipe-cycle avec l’accompagnement d’une praticienne chercheure.
Commission scolaire des Rives-du-Saguenay

Depuis quelques décennies, la tâche des enseignants s’est vue augmentée et complexifiée. À l’intégration massive des élèves en difficulté, aux transformations des pratiques enseignantes demandées par la réforme de l’école québécoise (1997), s’ajoutent des changements sociaux qui montrent l’ampleur de la situation problématique. Pour relever ces défis, face à des besoins de différenciation des élèves, la réforme québécoise prescrit, entre autres, le travail en équipe-cycle. Le principal objectif du présent projet de recherche, dans une investigation du travail en équipe-cycle au primaire, est d’identifier les conditions actuelles à la collaboration entre enseignants du primaire dans son organisation et dans l’action. Quelles sont les conditions qui apparaissent facilitantes et quels sont les moyens de contrer les obstacles au travail en équipe-cycle selon les procédés que privilégient les enseignants ? Théoriquement, pour répondre à cette situation problématique, les principes de base qui définissent ce qu’est une organisation apprenante fournissent des orientations à ceux qui exercent un leadership dans ce contexte. Archambault et Richer (2007) nous en donnent un très bon exemple. Mais, il s’agit d’une situation souhaitée, nous nous situons actuellement davantage selon la théorie des communautés de pratique dans des essais de travail en équipe-cycle. Le phénomène est abordé selon l’approche par théorisation enracinée (Strauss et Corbin, 2004). Les résultats d’analyse des procédés en collaboration qu’utilisent des enseignants contribueront au savoir scientifique et pourront servir à d’autres équipes-cycle qui ont à relever ce défi.

La formation initiale des futurs enseignants en collaboration avec les écoles en milieu à risque.
Commission scolaire du Lac- St-Jean

Le projet de recherche proposera à une dizaine d’étudiants de la 2e année du baccalauréat d’études au préscolaire et d’enseignement au primaire (BÉPEP) de réaliser leur stage dans une école en milieu à risque de la Commission scolaire du Lac-St-Jean et de soutenir l’école dans ses efforts de collaboration avec le milieu familial et communautaire. Des données seront recueillies auprès des stagiaires sous forme de rapports réflexifs et de présentations de projets réalisés avec l’école. Des rencontres de toute l’équipe de recherche de même que des rencontres par école seront également sources de données. De plus, des entretiens avec les enseignants-associés proposeront la rédaction d’un bref récit de pratique enseignante. Enfin, des priorités ou des recommandations sur l’intervention éducative en milieu à risque en lien avec la formation initiale et continue des enseignants seront mises en relief.

L’intervention sur les habiletés sociales à l’école primaire. Étude de l’appropriation d’un outil par des psychoéducatrices et par des enseignants en milieu ordinaire.
Commission scolaire des Rives-du-Saguenay

À partir d’une problématique issue des milieux scolaires québécois et des milieux scolaires de la région quant à la présence croissante des élèves présentant des problèmes de comportement et des différents enjeux liés à la réussite scolaire, personnelle et sociale des jeunes, ce projet propose de développer une expertise quant à des stratégies d’interventions éducatives permettant la gestion des comportements et ce par le biais du développement des habiletés sociales dans les pratiques ordinaires des enseignants. La prise en compte des savoirs respectifs du milieu scolaire et universitaire permet de développer une collaboration à multiples avantages à la cause de la formation, de la pratique et de la recherche. Cinq principaux objectifs ont été définis : 1) identifier les composantes de l’outil jugées pertinentes pour le développement des habiletés sociales ; 2) identifier les objectifs (intentions éducatives) et les thématiques choisies ; 3) identifier les savoirs/compétences prioritaires à travailler chez les élèves ; 4) identifier les conceptions des enseignants à la base de leurs interventions sur les habiletés sociales ; 5) concevoir un répertoire de propositions pratiques pour les enseignants et les étudiants quant à la mise en œuvre d’un enseignement des habiletés sociales. Pour la réalisation de l’ensemble des objectifs, des séances de travail sont prévues : 1 séance de formation au programme de développement des habiletés sociales, outils et des modalités de fonctionnement des habiletés sociales, 9 séances d’accompagnement et de suivi, 3 journées de préparation des séances d’accompagnement, 7 séances de prises de vues, 7 séances d’autoconfrontation et 3 journées d’autoconfrontation croisées et 1 séance pour le bilan de l’année de recherche. De plus, à trois moments différents de l’année, des analyses de données sont réalisées.

La formation d’un stagiaire en milieu scolaire : les modèles d’action favorisés par les enseignants associés.
Commission scolaire des Rives-du-Saguenay (École Horizon)

En augmentant considérablement le temps alloué aux stages dans la formation initiale, la dernière réforme des baccalauréats en enseignement a accentué l’importance du rôle des enseignants associés. Ce sont eux en effet qui accueillent, encadrent et accompagnent les stagiaires pour la partie formation en milieu de pratique, laquelle compte entre 700 et 900 heures de stage selon les programmes universitaires. Peu d’études se sont appliquées à décrire la manière dont ces enseignants s’y prennent concrètement pour initier le stagiaire à l’exercice de la profession en contexte de travail «authentique». Le présent projet vise donc, en premier lieu, à établir un portrait des principales stratégies pédagogiques déployées à cette fin par les enseignants associés. Une série d’entretiens ciblés sera réalisée avec des groupes d’enseignants associés du primaire et du secondaire et fournira les données permettant d’établir ce portrait. Par ailleurs, les universités ont reçu du MELS le mandat de préparer les enseignants associés à l’exercice du rôle spécifique qu’ils sont appelés à jouer auprès des stagiaires : elles offrent donc quelques journées de formation structurées autour de thématiques pertinentes à la fonction. Mais, étant donné la complexité de ce rôle, ces quelques jours ne suffisent pas. Voilà pourquoi le projet vise, en deuxième lieu, à expérimenter une approche de codéveloppement professionnel avec des groupes d’enseignants associés. En réalisant une analyse réflexive de travail qu’ils accomplissent auprès des stagiaires, ils seront amenés à échanger sur leurs pratiques et, conséquemment, à se former mutuellement en partageant leurs savoirs d’expérience. Le projet, s’il s’avère concluant, devrait ainsi conduire à la mise en place, en milieu scolaire, d’un dispositif de conformation des enseignants associés complémentaire à ce qui est offert par les universités.

L’intervention éducative en classes multiâges : accompagnement et formation des enseignants.
Commissions scolaires du Pays-des-Bleuets, des Rives-du-Saguenay, du Lac-St-Jean et De la Jonquière

Dans le prolongement d’un projet de recherche portant sur l’intervention éducative en classes multiâges (FUQAC, 2006-2008 ; CRRE, 2007-2008), une troisième phase est prévue pour répondre au besoin de soutien et de formation des enseignants oeuvrant dans un tel contexte. Pour cette troisième phase, il a été convenu, avec les directeurs des services éducatifs des quatre commissions scolaires de la région, de travailler à l’élaboration de stratégies d’accompagnement et de formation qui seront déployées auprès de tous les enseignants de la région ayant la responsabilité d’une classe multiâges. Les concepts centraux de cette troisième phase concernent donc l’accompagnement et la formation des enseignants qui seront explorés par l’entremise d’un groupe ressource composé d’un chercheur, de conseillers pédagogiques et d’enseignants chevronnés. Dans l’esprit de la recherche collaborative en éducation (Desgagné et al. 2001) et de la recherche développement (Loiselle, 2004), ce groupe ressource travaillera à la préparation et à l’animation de journées de formation pour les enseignants. L’équipe de recherche rattachée à l’Université travaillera quant à elle à la collecte et à l’analyse des données issues de cette vaste démarche. C’est à titre d’expertise régionale que la principale retombée de cette recherche concerne d’abord le développement des pratiques éducatives en portant une attention particulière aux modèles de soutien et de formation les plus féconds pour répondre aux besoins des enseignants et ce, particulièrement en classes multiâges. Pour la recherche, un approfondissement des connaissances disponibles en matière d’accompagnement et de formation des enseignants en classes multiâges est visé.

PROJETS EN CONTINUITÉ

Étude des facteurs de réussite des étudiants en formation à l’enseignement au test de français écrit (SEL-B).
UQAC

Implantation du modèle « Nurture » dans les classes d’élèves du primaire et du secondaire qui ont des troubles du comportement dont la problématique relève de la psychopathologie.
Commission scolaire des Rives-du-Saguenay

Développement d’une approche stratégique pour l’insertion de nouveaux enseignants en formation professionnelle et travaillant dans des écoles rurales.
Commissions scolaires du Pays-des-Bleuets, des Rives-du-Saguenay et du Lac-St-Jean

Le goût de la Science et technologie.
Commission scolaire du Lac-St-Jean

Télécharger la liste complète des projets 2008-2009 en format PDF

Les commentaires sont fermés.