L’Association Québécoise de Philosophie pour Enfants (AQPE) est un organisme sans but lucratif basé au Département des sciences de l’éducation et de psychologie de l’Université de Québec à Chicoutimi (UQAC) dont la principale visée est de faire connaître la communauté de recherche philosophique (CRP) auprès de différentes écoles, enseignants, organismes ou entreprises. Cette approche, initiée par le philosophe Matthew Lipman, est maintenant présente dans plus de 50 pays et est reconnue par l’UNESCO comme une approche favorisant une éducation à la paix et permettant le développement de l’autonomie intellectuelle. Plusieurs recherches indiquent par ailleurs que l’utilisation de la CRP, que ce soit à l’école primaire ou secondaire, est un outil puissant qui prépare les élèves à la vie en développant leur estime, leur pensée critique et leur pensée créative.

L’AQPE souhaite contribuer au développement de la pratique du dialogue philosophique. Pour ce faire, elle entend proposer des formations, offrir des accompagnements dans les classes, produire et diffuser du matériel pédagogique, publier un bulletin ainsi qu’une revue avec comité de lecture.

En devenant membre de l’AQPE, vous contribuez directement à donner un poids social et politique à cette démarche. Le membership est fondamental puisqu’il permettra à l’Association de poursuivre ses activités, notamment en offrant gratuitement du matériel pédagogique en ligne. En contre-partie, les membres reçoivent gratuitement les éditions de la revue, le bulletin bi-annuel ainsi que des tarifs préférentiels pour des formations, des accompagnements en classe, des conférences ainsi que pour la participation à des congrès ou colloques. Mais au-delà de toutes ces raisons, devenir membre de l’AQPE c’est exprimer l’importance de redessiner l’enseignement de la philosophie afin qu’elle devienne une pratique accessible à tous et qu’elle soit présente dans les écoles du Québec.

Nous sommes persuadés que c’est en conjuguant nos efforts qu’il nous sera possible de permettre à de plus en plus de gens (principalement des jeunes) de bénéficier des apports inestimables que produit, tant sur le plan intellectuel qu’affectif, la pratique du dialogue philosophique en communauté de recherche.

UA–30481596–1